Les avantages et les inconvénients de la sur-complémentaire santé

Dans quels cas est-il avantageux pour un assuré de souscrire à une sur-complémentaire santé ?

Quels sont les inconvénients à attendre de ce type de contrat, et ses alternatives possibles ?

Deux mutuelles ou une sur-complémentaire santé ?

Disposer d’un contrat d’assurance supplémentaire peut s’avérer indispensable aux personnes à la santé fragile qui ont des besoins de santé spécifiques et qui désirent améliorer rapidement leur niveau de couverture pour faire des économies sur le long terme, ainsi qu’aux salariés dont la mutuelle obligatoire de leur entreprise est parcellaire et bien trop insuffisante sur le plan des remboursements proposés.

Dans cette situation, deux options sont sur la table pour les assurés : souscrire à deux mutuelles différentes (dont une seule pourra être reliée à l’Assurance maladie) ou bien souscrire à une sur-complémentaire santé en plus de sa mutuelle existante.

L’avantage d’une surcomplémentaire santé

Opter pour une sur-complémentaire santé est bien souvent plus économique que de faire coexister deux mutuelles différentes. En effet, lorsqu’on souscrit à une seconde mutuelle, le montant des cotisations est calculé en fonction de toutes les garanties incorporées, y compris les garanties de base qui font ainsi doublon avec la première mutuelle.

En revanche, avec une sur-complémentaire, l’adhérent ne paie que pour les garanties additionnelles dont il bénéficie. Qui plus est, une surcomplémentaire santé est un contrat modulable et évolutif qui peut être modifié en fonction des besoins de l’assuré et de l’évolution de l’état de santé des patients couverts. Si la mutuelle est un produit d’assurance standardisé destiné à un large public, la sur-complémentaire est une formule sur mesure qui ne couvre que les dépenses de santé choisies par l’adhérent.

L’inconvénient d’une surcomplémentaire santé

Les remboursements de la surcomplémentaire santé n’interviennent qu’en fin de processus, après que les remboursements de l’Assurance maladie et de la complémentaire aient été perçus. Ce qui implique un délai de carence pouvant être particulièrement long : il peut s’écouler plusieurs mois avant de pouvoir récupérer les frais de santé engagés. Ce type de contrat d’assurance ne convient donc pas aux personnes espérant un remboursement immédiat, dépendantes sur le plan financier des remboursements.

Par ailleurs, toutes les mutuelles ne permettent pas la souscription à une sur-complémentaire santé. Le cas échéant, la meilleure solution est encore de changer de mutuelle afin de ne plus être pénalisé par ce genre de restriction, en prenant soin de vérifier les conditions de résiliation avant de signer un nouveau contrat.